Bruit et développement durable

La préservation de l'environnement sonore est un enjeu d’avenir majeur pour les politiques de développement durable des villes et des territoires.

Les objectifs environnementaux qui sous-tendent les politiques de développement durable des villes (réduire les dépenses énergétiques globales, limiter l’utilisation des ressources et des sols, favoriser la mixité sociale) ne peuvent être atteints que si un nombre croissant de personnes vivent et travaillent en ville. Cette densification nécessaire peut néanmoins engendrer des externalités négatives en matière d’environnement sonore. Aussi, les zones urbaines doivent être aménagées pour mieux protéger les populations de l’exposition au bruit et offrir un espace suffisant pour la détente.

À l'heure actuelle, la planification urbaine se concentre principalement sur la valorisation visuelle et spatiale des quartiers et des villes et n'accorde pas suffisamment d'importance à l’environnement sonore. Or, le bien-être et la santé des habitants ne dépendent pas uniquement de leur perception visuelle. En effet, l'environnement sonore influence directement la qualité de vie des habitants et reflète l'identité d'un quartier. C'est pourquoi il faut également inclure les paramètres sonores d'une zone urbaine dans les réflexions liées à la planification, à l'aménagement et à l'architecture pour les villes et les territoires. Le développement et la préservation de zones calmes en milieu urbain apparaît à ce titre primordial.